Spa Rally

KRIS PRINCEN ET LA POLO R5 FAVORIS, MAIS...

13.03.2019
Spa Rally
Spa Rally

Le décompte final a commencé… Dès ce jeudi après-midi, le Paddock Endurance du Circuit de Spa-Francorchamps va s’animer, les concurrents du Herock Spa Rally 2019 plantant leurs tréteaux. Avec le Shakedown programmé vendredi après-midi du côté de Ster, et un week-end riche de deux fois douze spéciales, l’intensité sera reine dans la région spadoise, et la succession d’Adrian Fernémont au palmarès de l’épreuve chaudement disputée.

Au moment de débouler sur le podium de la Place Royale, au cœur de Spa, Kris Princen tentera surtout de faire honneur à son étiquette de favori. Vainqueur du Rally van Haspengouw, le pilote de la nouvelle Volkswagen Polo R5 BMA sera présent pour réussir la passe de deux, mais on sait que le rendez-vous spadois ne lui a pas toujours souri par le passé. D’autant qu’il pourra sentir le souffle de ses adversaires directs et déclarés, à commencer par Adrian Fernémont (Skoda Fabia R5), qui a clairement pris goût au champagne de la ville d’eaux, et Guillaume de Mévius (Citroën C3 R5), dont la pointe de vitesse n’est déjà plus à démontrer après une poignée d’excursions internationales de qualité.

La dernière inconnue concernait la monture privilégiée par Cédric Cherain, médaillé d’argent à Landen, et bien décidé à engranger de nouveaux gros points à Spa, sur un parcours qui lui va comme un gant. La VW Polo R5 THX Racing indisponible pour cause de Rallye Le Touquet Pas-de-Calais avec le Français Nicolas Ciamin, le pilote liégeois s’est rabattu sur une Skoda Fabia R5 d’excellente facture en l’occurrence celle de SXM Competition. Objectifs clairement avoués de Cherain : mettre la pression sur Princen et viser – au moins – un nouveau podium.

Dans le sillage des favoris logiques, le peloton de chasse sera sans doute emmené par Ghislain de Mévius (Skoda Fabia R5), Cédric De Cecco (Skoda Fabia R5) et Patrick Snijers (Volkswagen Polo R5), la liste des bolides de la catégorie ‘R5’ étant complétée par les Ford Fiesta de Pieter-Jan Michiel et Philip Cracco, la Peugeot 208 T16 de Joachim Wagemans et la DS 3 d’Armand Fumal.

Le public spadois pourra allègrement profiter de l’affrontement royal qui s’annonce entre les dompteurs de Porsche 911 GT3 que sont Fred Bouvy, John Wartique, Francis Lejeune, le revenant Pascal Gaban et Romain Delhez. Pas de doute, la bande son sera elle aussi de qualité.

Dans les rangs des outsiders, on retrouve une poignée de têtes bien connues, avec Stephan Hermann (Fiat Punto S1600), Steve Vanbellingen (Mitsubishi Lancer Evo10), Pierre Hubin (Mitsubishi Lancer Evo9), Jean-Pierre Destrument (Mitsubishi Lancer Evo9) et consorts.

Initialement engagé avec une Skoda Fabia R5 qu’il n’a finalement pas trouvée, Amaury Molle se rabat sur une Peugeot 208 R2 qui vient encore renforcer l’affiche de la catégorie Junior BRC, où il sera opposé au champion en titre Grégoire Munster (Opel Adam R2), au véloce Hollandais Timo van der Marel (Opel Adam R2), à Tobias Brüls (Peugeot 208 R2) et à Thibaud Mazuin (Peugeot 208 R2). Chaud devant !

En Historic BRC, c’est à un conflit de générations qu’on risque fort d’assister, avec les ‘Youngtimers’ de Guino Kenis (BMW M3 E30) et Dirk Deveux (Ford Sierra Cosworth) face aux ‘Oldtimers’ de Gino Bux (Ford Escort MK1), Johnny Delhez (Ford Escort MK2), Stefaan Prinzie (Opel Ascona 400), Patrick Deblauwe (Ford Escort MK2), Arthur Kerkhove (Ford Escort MK2), Jean-Michel Gerome (Ford Escort MK2), avec en guise de cerise sur le gâteau l’inattendue… Lotus Elan du local Grégoire Destexhe, qui brille généralement dans les montées historiques.

Cet impressionnant peloton BRC, Junior BRC et Historic BRC sera rejoint le dimanche par les concurrents du Critérium, où on va clairement croiser le fer entre les bavaroises s’illustrant habituellement à ce niveau de classement, avec Johnny Louies (BMW E36), vainqueur au Rally van Haspengouw, Dany Claesen (BMW Compact), Davide Perciante (BMW E30), Kevin Thewissen (BMW E36) et Nicky Thijs (BMW E36), sans oublier la Renault Mégane de l’expérimenté Stefaan Tsjoens, face aux meilleurs pilotes régionaux que sont les Jean-Pierre Van de Wauwer (Lancia Beta Monte-Carlo), Jonathan Georges (Renault Clio), Thomas Delrez (Renault Clio), Raphaël Beaufort (Renault Clio), Georges Beaupain (Renault Twingo), Anthony Lejeune (Renault Clio), Olivier Renaud (Peugeot 206 RC), etc. Sur un parcours qu’on annonce piégeux à souhait, cela va ferrailler ferme entre ces autres artistes…

Avec quelque 170 équipages au départ (Spa Rally Classic – VHRS – inclus), le public du Herock Spa Rally 2019 s’apprête à passer du bon temps entre les spéciales et QG de l’épreuve au cœur de Spa. Voilà qui promet !

©Sparally.com